Dictionnaire des produits

Pesticides et engrais

Pesticides et engrais

Info :

Parallèlement aux effets recherchés sur les animaux nuisibles et les mauvaises herbes, les pesticides ont souvent un impact toxique sur les autres plantes, les animaux et l’homme. Les produits plus anciens notamment contiennent souvent des matières actives très nocives. Les matières actives plus écologiques peuvent elles aussi avoir des effets négatifs et perturbent l’équilibre naturel entre les plantes, les animaux utiles et les animaux nuisibles.

Les produits contre les campagnols à base des phosphures ne doivent pas entrer en contact avec de l’eau (danger d’inflammation et d’explosion).

Prévention/réduction :

Informez-vous auprès de votre commerçant ou d’institutions écologiques sur les préparations ou méthodes alternatives et n’utilisez que la quantité absolument nécessaire d’engrais et de pesticides. Utilisez de préférence des engrais organiques, tels que du compost ou du crottin de cheval. Faites contrôler la qualité de vos sols et déterminer le besoin d’engrais. Dans le cadre de la campagne « sans pesticides », vous trouverez de précieuses informations sur www.ounipestiziden.lu.

Recyclage/élimination écologique :

Les pesticides et engrais qui ne sont plus utilisés sont éliminés dans une installation appropriée à des températures élevées.

IMPORTANT ! Ne pas jeter les pesticides et engrais dans les déchets résiduels, les toilettes ou le lavabo ! Ne pas mélanger ou brûler !

Feuille informative SDK

Detailléiert Informatiounen iwwert Pestiziden an Alternativen kann um Internetsite fonnt ginn: www.ounipestiziden.lu.

Qualité de vie au jardin naturel! (Infographique)

Les pesticides dans l’agriculture, la viticulture et l’horticulture.

La bombe qui explose pour les substances explosives

La flamme pour les substances, liquides et gaz inflammables

La tete de mort pour les substances toxiques aiguës

Le point d’exclamation pour les substances irritantes (par ex. Irritation des voies respiratoires)

La silhouette pour les substances nocives (par ex. Cancérigènes)

Pesticides à la maison

Ce qu‘on appelle pesticides dans le jardin et dans l’agriculture se nomme biocides à la maison. Parfois, ce sont les mêmes substances dans une autre application, parfois, ce sont d’autres substances. Les biocides combattent les parasites et les nuisibles tels que les insectes, les souris ou les rats, mais aussi les algues, les moisissures ou les bactéries.

De nombreux produits d’usage quotidien, tels que les produits anti-moustiques ou les nettoyants et détergents antibactériens, contiennent des biocides qui sont réputés d‘être nocifs ou de tuer les êtres vivants. Il existe également un risque pour la santé de l’utilisateur.

Prenons, par exemple, une substance destinée à tuer les mouches ou les moustiques en immobilisant le système nerveux de l’insecte. Cette substance ne décide pas où elle va agir – elle est appliquée dans le ménage et déploie ses effets partout. Malheureusement, ces poisons affectent également les humains. Bien que la dose et la substance active ne posent pas de risque aigu pour la santé, ils sont dangereux pour la santé par accumulation et à long terme.

Les nettoyants et les lotions antimicrobiens posent d’autres problèmes. D’une part, les biocides contenus dans les produits de nettoyage peuvent causer des difficultés respiratoires et des troubles du système nerveux directement en tant que substance. D’autre part, nous ne faisons aucune faveur à notre système immunitaire si nous essayons d’éliminer toutes les microbes. Il répond par un risque accru d’allergies et d’eczéma. Chez les enfants, vous ne donnez pas au système immunitaire la chance d’être formé, ce qui représente un risque important. En outre, aucun remède agit contre tous les virus et bactéries pertinents.

Des études médicales ont montré que ceux qui utilise des spray d’hygiène domestique, des gel désinfectant et d’autres agents antibactériens ne sont pas mieux protégés contre les infections que ceux qui utilisent des savons ordinaires. En revanche, les désinfectants tuent également les germes non dangereux. Là où vivent les bonnes bactéries, il n’ya pas de place pour les agents pathogènes. Par conséquent, nous ne devrions pas favoriser un environnement désinfecté. (Ce n’est pas le cas, par exemple, à l’hôpital, où d’autres agents pathogènes affectent des personnes affaiblies.)

La publicité suggère souvent le contraire: les virus et les germes sont omniprésents. La désinfection des mains préconisée par la publicité est  donc devenue un façon d’agir contre les virus et germes. La propreté est généralement une bonne chose, c’est évidente. Mais les désinfectants ne sont pas la bonne façon d’y parvenir. Dans la vie quotidienne, les savons, détergents et détergents normaux sont tout à fait suffisants.

L’influence des biocides va au-delà du propre ménage: si les produits finissent dans la canalisation, ils entravent la station d’épuration, qui utilisent des bactéries comme auxiliaires de nettoyage. Certains biocides se retrouvent également dans les ruisseaux et les rivières et continuent à y développer leur effet désinfectant, donc toxique pour les organismes aquatiques.

Quels critères puis-je utiliser lors de l’achat pour éviter les biocides dans les produits de nettoyage? Prudence est requis pour les produits qui annoncent «super pouvoir», «désinfection», «hygiène», «bactéricide» ou «fongicide». Une orientation fiable est fournie par les produits portant le label ‚Clever Akafen‘ de la SDK.

Biocides

Informations détaillées