Dictionnaire des produits

Info :

Les revêtements de bois, tels que peintures et vernis ainsi que les produits de conservation du bois, contiennent des substances nocives qui peuvent polluer l’environnement. Ceci vaut également pour le contreplaqué et les panneaux d’agglomérés qui contiennent de la colle, des liants et des résines. La poussière de bois, celle du hêtre et du chêne notamment, est supposée être cancérogène. Lorsque vous travaillez de tels bois, veillez à ce que les systèmes d’aspiration fonctionnent correctement et utilisez un équipement de protection.

Prévention/réduction :

Utilisez des palettes consignées et faites réparer les palettes endommagées par des entreprises spécialisées : vous ferez des économies et préserverez également les ressources naturelles. Le liège est un bon matériau isolant, il peut être recommandé comme revêtement de sol.

Recyclage/élimination écologique :

Lorsqu’il n’est pas traité, le bois peut être utilisé comme matière première dans la fabrication de panneaux d’agglomérés. Le bois traité doit faire l’objet d’un traitement thermique dans une installation spécialisée. Les déchets de liège sont broyés et transformés en matériaux isolants et additifs.

Déchets de bois et de liège

Informations générales

Info :

Les huiles industrielles, graisses et émulsions contaminent l’eau et le sol, et sont inflammables. Quelques gouttes d’huiles usagées sont suffisantes pour rendre l’eau souterraine imbuvable. En raison de la combustibilité et la mise en danger de l’eau, un stockage sécurisé est important.

Les huiles minérales mélangées à des solvants ou d’autres liquides organiques ne peuvent plus être valorisées. Les PCB (polychloro-biphényles) qui sont très toxiques ont été utilisés jusque dans les années 70 comme additifs dans les radiateurs à huile électriques, les condensateurs et les transformateurs. Aujourd’hui encore, les PCB peuvent encore exister dans les appareils plus anciens.

Prévention/réduction :

Prévention des déchets par un travail propre et des techniques d’application adéquates.

Utilisez des huiles minérales de haute qualité et durables. Privilégiez les machines et les outils consommant peu d’huile.

Recyclage/élimination écologique :

Les huiles minérales sont recyclées en huiles minérales dès lors qu’elles ne sont pas contaminées. Les émulsions sont séparées (eau et huile) et l’huile est utilisée comme source énergétique. Les huiles contaminées et celles polluées par les PCB sont éliminées dans une installation de traitement à température élevée. Les carburants contaminés sont soumis à un traitement thermique.

Le contenu des séparateurs est soumis à un traitement physico-chimique dans des installations spéciales ; l’huile fait alors l’objet d’une valorisation énergétique.

Potentiel de ressources

Feuille informative SDK – Huiles de moteur

Potentiel de ressources

Destinataire de produit SDK:
www.oelschirra.de
www.ks-recycling.de

Huiles usagées, graisses, carburants et émulsions

Informations générales

Info :

Les peintures et les laques se composent de pigments (colorants), de solvants, de liants et d’autres additifs. Autrefois, on utilisait souvent comme pigments des composés toxiques de métaux lourds. Toutefois, les nouvelles peintures et laques (p.ex. sans solvants) contiennent des adjuvants, tels que des agents conservateurs, et peuvent être nocifs.

Prévention/réduction :

Utilisez des laques à l’eau sans solvants et, pour traiter le bois, des huiles naturelles et des cires. Évitez d’utiliser des peintures contenant des solvants. Employez des peintures et des laques qui respectent l’environnement. Veuillez vous référer aux indications données sur www.shop-green.lu.

Recyclage/élimination écologique :

Les emballages métalliques et plastiques sont recyclés et les restes de peintures et laques peuvent être transformés en combustible de substitution.

La SDK collecte plus de 1 000 t de peintures usagées par an, dont une quantité non négligeable de peintures pour intérieur. Globalement la SDK recourt à l’outil qu’est le potentiel de ressources (www.potentiel-de-ressources.com) pour trouver des destinataires de produits qui produisent des matières secondaires dans le cadre de processus de recyclage modernes et mettent donc en pratique l’économie circulaire. Jusqu’à présent, ceci n’était pas possible pour les peintures usagées. Elles ont été traitées pour en faire des combustibles de substitution, ce qui est certes un progrès par rapport à l’incinération des déchets problématiques autrefois usuelle, mais constitue cependant un downcycling. Avec RobinLoop Peintures Robin et l’SDK montrent maintenant comment les flux de matières régionaux peuvent être fermés.

Pour RobinLoop, principalement les peintures usées collectées auprès des citoyens sont utilisées pour produire de la peinture recyclée. Actuellement, ceci concerne la peinture murale intérieure blanche. Après un contrôle qualité en deux étapes chez SDK et Peintures Robin, la peinture usée est utilisée pour produire une nouvelle peinture.

Important ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels !

Feuille informative SDK

Potentiel de ressources (pas via Peintures Robin)

Destinataire :
Recyfuel, B-Engis
www.recyfuel.be

Peintures, laques et lasures

Informations générales

La collecte de piles et accumulateurs se fait par le système de collecte ecobatterien.

Info :
Les batteries peuvent contenir des métaux lourds, qui sont dangereux pour l’environnement et qui sont toxiques pour l’organisme humain. Les acides des batteries de voitures et les solutions alcaline sont très décapants. Les batteries en lithium peuvent se chauffer par court-circuit et même exploser. Veillez à suivre les consignes de sécurité.

Prévention/réduction :

Employez, si possible, des appareils sans batteries, p.ex. avec des cellules solaires. Utilisez des accumulateurs rechargeables (Accumulateurs Ni-Mh ; Accumulateurs Lithium). Des renseignements sont disponibles sur www.shop-green.lu.

Recyclage/élimination écologique :

Les piles sèches sont soumises à un traitement chimique, ce qui permet de récupérer le zinc, le fer et les sels de manganèse. Les accumulateurs de plomb sont démontés. Le plomb, le fer, le nickel et les plastiques sont mis à disposition de l’industrie comme matière première. Les acides et les bases contenus dans les accumulateurs sont neutralisés. Les piles à mercure, NiCd et NiMh sont également traités dans des installations spécifiques. Le nickel, le cadmium et le mercure sont également récupérés.

IMPORTANT ! A ne pas jeter dans les déchets résiduels !

Feuille informative SDK

Guide pratique Oekotopten

Lien vers la page d’information du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable

Piles et accumulateurs

Informations générales

Info :

Avant tout autre traitement, les airbags et prétensionneurs de ceintures doivent être retirés des voitures hors d’usage ou désactivés. Les catalyseurs contiennent des métaux précieux (platine, rhodium) et ne doivent donc pas être mis à la ferraille. Le liquide de freins se compose d’éther glycolique et d’additifs, et le liquide de refroidissement de glycol et d’eau. Les amortisseurs contiennent de l’huile. Adblue est constituée de composés d’urée. Les filtres en contact avec des substances problématiques, telles que les huiles, les graisses ou les peintures ou qui filtrent de telles substances se transforment eux-mêmes en substances problématiques. En fonction du produit traité, les déchets de sablage et les abrasifs peuvent contenir des métaux lourds et des polluants organiques.

Prévention/réduction :

Triez les différentes déchets, car ils ne pourront sinon être recyclés.

Recyclage/élimination écologique :

Le liquide de freins et le liquide de refroidissement ainsi que l’huile et les métaux issus des amortisseurs peuvent être recyclés et réintroduits dans le circuit de production. Les métaux précieux contenus dans les catalyseurs sont également récupérés et réinjectés dans le cycle économique. Les airbags et les prétensionneurs de ceintures sont démontés et soumis à une valorisation énergétique (plastiques) et à une valorisation-matière (métaux). Addblue est soumis à un traitement thermique.

Les filtres à huile et à diesel sont broyés dans une installation de recyclage. Le métal et l’huile sont recyclés. Les matières plastiques ainsi que le papier sont soumis à une valorisation énergétique. Les filtres de cabine de peinture et les produits souillés par l’huile font l’objet d’un traitement thermique à température élevée.

Autres fractions:

Vitres de voiture

Pare-chocs

Déchets de l’artisanat – domaine de l’automobile/mécanique

Informations générales

Info :

Parallèlement aux effets recherchés sur les animaux nuisibles et les mauvaises herbes, les pesticides ont souvent un impact toxique sur les autres plantes, les animaux et l’homme. Les produits plus anciens notamment contiennent souvent des matières actives très nocives. Les matières actives plus écologiques peuvent elles aussi avoir des effets négatifs et perturbent l’équilibre naturel entre les plantes, les animaux utiles et les animaux nuisibles.

Les produits contre les campagnols à base des phosphures ne doivent pas entrer en contact avec de l’eau (danger d’inflammation et d’explosion).

Prévention/réduction :

Informez-vous auprès de votre commerçant ou d’institutions écologiques sur les préparations ou méthodes alternatives et n’utilisez que la quantité absolument nécessaire d’engrais et de pesticides. Utilisez de préférence des engrais organiques, tels que du compost ou du crottin de cheval. Faites contrôler la qualité de vos sols et déterminer le besoin d’engrais. Dans le cadre de la campagne « sans pesticides », vous trouverez de précieuses informations sur www.ounipestiziden.lu.

Recyclage/élimination écologique :

Les pesticides et engrais qui ne sont plus utilisés sont éliminés dans une installation appropriée à des températures élevées.

IMPORTANT ! Ne pas jeter les pesticides et engrais dans les déchets résiduels, les toilettes ou le lavabo ! Ne pas mélanger ou brûler !

Feuille informative SDK

Detailléiert Informatiounen iwwert Pestiziden an Alternativen kann um Internetsite fonnt ginn: www.ounipestiziden.lu.

Qualité de vie au jardin naturel! (Infographique)

Les pesticides dans l’agriculture, la viticulture et l’horticulture.

Pesticides et engrais

Informations générales

Info :

Les substances chimiques peuvent être toxiques, cancérogènes, corrosives, inflammables ou faciliter le déclenchement d’incendies. Elles portent atteinte aux sols, à l’eau, à la faune et la flore, de même qu’à notre santé.
Le bitume et les produits bitumés peuvent contenir des substances volatiles et cancérogènes. Elles ne sont pas biodégradables.
La plupart des solvants sont combustibles, plus ou moins nocifs et polluent l’environnement.
Les produits de nettoyage acides et alcalins sont corrosifs, c’est-à-dire qu’ils détruisent le tissu humain et polluent les eaux.

Prévention/réduction :

Veillez à un dosage précis lorsque vous utilisez des produits chimiques et renseignez-vous auprès de votre commerçant sur des produits alternatifs écologiques. 
Demandez-vous, avant d’acheter des produits de nettoyage spéciaux, si vous en avez vraiment besoin.
Veillez en tout cas à respecter les doses, vous ferez ainsi des économies.

Utilisez des lessives et produits de nettoyage écologiques. Des consignes sont disponibles sur www.shop-green.lu.

Recyclage/élimination écologique :

Lorsqu’ils sont correctement triés, les solvants collectés sont distillés et réintroduits dans le circuit économique. Les solvants mélangés sont traités dans une installation appropriée à des températures élevées.
Les produits chimiques sont soumis à un traitement à température élevée dans une installation appropriée dans le but de détruire les substances nocives.

IMPORTANT ! Ne pas jeter les produits chimiques, solvants et produits de nettoyage dans les déchets résiduels, les toilettes ou le lavabo ! Ne pas mélanger ou brûler !

Potentiel de ressources

Produits chimiques/Solvants/Produits de nettoyage

Informations générales

Substances et munitions explosives – comment réagir correctement ?

Le consommateur « normal » n’entre habituellement pas en contact avec de tels produits, mais cela peut tout de même arriver, de surprenantes manières.

Les munitions de la Seconde Guerre mondiale sont rares de nos jours, mais les munitions usagées du secteur militaire ou, surtout, du secteur de la chasse apparaissent régulièrement dans les centres de recyclage au Luxembourg. Une grenade à main, apparemment originaire des Balkans, a même été retrouvée dans un centre de recyclage luxembourgeois.

Le plus souvent, cependant, SDK ou les centres de recyclage réceptionnent les substances chimiques explosives ou contenant des substances explosives. Il peut s’agir de feux d’artifice qui n’ont pas été utilisés pour une raison quelconque ou de substances chimiques telles que l’acide picrique provenant de laboratoires, y compris de laboratoires scolaires.

Il n’est en fait pas nécessaire de distinguer les dangers qui résultent des explosifs et des munitions, car ils sont tous classés comme dangereux. Les blessures graves causées par des feux d’artifice sont fréquentes autour de Nouvel An.

Les munitions et les explosifs peuvent être déclenchés par des chocs, de la chaleur et des décharges électrostatiques. Lorsqu’il s’agit de munitions, il y a danger de mort du fait de l’effet projectile. Les explosions peuvent produire des gaz toxiques, l’air peut être privé d’oxygène, la surpression peut endommager l’audition, et les températures élevées qui résultent des explosions peuvent déclencher un incendie.

À quoi devez-vous faire attention si vous trouvez des munitions ou des explosifs inconnus ?
N’essayez pas de manipuler ou de transporter des explosifs ou des munitions si vous en trouvez, mais laissez-les sur place. Ne les apportez pas dans un centre de recyclage ou à la SDK car ils ne sont pas équipés pour accepter les substances explosives.

Pour éliminer ces substances explosives en toute sécurité, il faut joindre le Service de Déminage de l’Armée Luxembourgeoise (SEDAL) au numéro de téléphone de la police 113 ou directement au 26 33 22 27.
La SEDAL est en veille 24h/24. Le service est gratuit. Les informations sont traitées de manière confidentielle.

La SDK peut également vous donner des informations sur le comportement à adopter au 488 621 1.

Feuille informative SDK

Substances explosives

Informations générales

Info :
Le verre est un matériau que l’on peut faire fondre autant de fois que l’on souhaite sans aucun problème. On peut alors l’utiliser pour d’autres produits en verre.

Prévention/réduction :

Les pare-brises légèrement endommagés (par des gravillons, par exemple) peuvent être réparés par des entreprises spécialisées. Privilégiez les boissons vendues dans des emballages consignés par rapport aux canettes ou aux bouteilles en plastique ou en verre perdu.
Utilisez l’eau potable du robinet.
Collectez séparément le verre plat, le verre de sécurité feuilleté (vitres de voiture) et le verre creux (bouteilles). Sinon, le recyclage ne sera pas possible.

Recyclage/élimination écologique :

Lors du traitement, le verre livré (qui ne doit se composer que d’un seul matériau) est broyé en plusieurs étapes ; les impuretés sont retirées par des séparateurs magnétiques, des aéro-séparateurs et des tamis. Le granulé ou la poudre de verre ainsi obtenus peuvent ensuite être fondus et transformés en nouveaux produits.

Déchets de verre

Informations générales

Il s’agit des bandes magnétiques, des cassettes vidéo, des CD et DVD, ainsi que des cartouches d’encre et de toner.

Même lorsqu’elles sont vides, les cartouches d’encre ou de toner contiennent des résidus. La poudre de toner est considérée comme étant cancérogène. Les cartouches vides d’encre et de toner, ainsi que la plupart des supports de stockage ne doivent pas être mis à la poubelle, elles peuvent être recyclées.

Prévention/réduction :

Utilisez des cartouches de toner et d’encre rechargeables : ceci vous permettra de faire des économies et préservera l’environnement. N’imprimez que les informations dont vous avez vraiment besoin. Imprimez recto/verso.

Recyclage/élimination écologique :

Les cartouches d’encre et de toner rechargeables seront contrôlées et des pièces électroniques seront échangées si besoin. Elles seront à nouveau remplies et, après un examen de qualité, elles retourneront dans le commerce. Les produits non-rechargeables sont recyclés (valorisation matière), et les pièces en matière plastique et en métal sont récupérées. Les déchets de toner sont traités thermiquement avec production d’énergie.

Les bandes magnétiques, les cassettes vidéo, les CD et DVD ainsi que les disques en vinyle sont triés par type. Les CD et DVD ainsi que les disques en vinyle et leurs emballages plastiques et cartons peuvent être recyclés. Les cassettes audio, les cassettes vidéo, les bandes magnétiques et les disquettes sont utilisées thermiquement pour la production d’énergie.

Supports de stockage et moyens d’impression

Informations générales

Info :

Les fibres de laine de verre et de laine de roche sont supposées être nocives. Autrefois, la mousse de polyuréthane était moussée à l’aide de CFC et doit donc encore être éliminée séparément. Le Styrodur® est plus compact et plus dur que le Styropor® et ne possède pas sa structure perlée.

Prévention/réduction :
Prenez en considération le démantèlement ultérieur lors de travaux de construction et rénovation. Plus les produits sont propres, plus il est facile de les recycler.

Recyclage/élimination écologique :
La laine de verre et la laine de roche sont broyées et tamisées dans une installation spéciale. La poudre de fibres minérales ainsi obtenue est utilisée dans l’industrie des matériaux de construction. La mousse de polyuréthane est broyée, les CFC sont captés et la poudre exempte de CFC est utilisée comme liant d’huile (Oeko-PUR®). Le Styropor® et le Styrodur® sont également broyés et utilisés dans la fabrication de nouveaux produits.

Potentiel de ressources

IMPORTANT ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels ! Ne pas brûler !

Matériel d’isolation thermique et sonore

Informations générales

Info :

Le papier et le carton doivent, si possible, être propres et exempts de corps étrangers ou d’impuretés. Le papier hygiénique à fibres courtes, les mouchoirs et les serviettes ne doivent pas être jetés avec les vieux papiers. Le papier encrassé de peinture est pollué et doit être collecté séparément.

Prévention/réduction :

Le papier et le carton se composent de fibres de cellulose. Le recyclage des papiers est très judicieux, car l’utilisation de vieux papiers profite à l’environnement en réduisant considérablement le déboisement et les besoins en énergie et en eau douce. Des indications sur les matériels de bureau écologiques sont données sur www.shop-green.lu.

Soyez économe lorsque vous imprimez (n’imprimez que le nécessaire, imprimez recto/verso).

Recyclage/élimination écologique :

Les fibres sont mélangées avec de l’eau et transformées en une pâte à papier qui passe par plusieurs phases de nettoyage. Les revêtements et l’encre d’imprimerie en sont retirés ; ensuite, cette masse est desséchée et transformée en nouveau papier.

Important ! Les assiettes en papier, les boîtes à pizza, le papier parchemin, le papier calque, le papier photo, les tickets de caisses, les mouchoirs et les serviettes font partie des déchets résiduels !

Carton et papier

Informations générales

Info (Source: Wikipedia.de -Traduction : deepl.com)

Les matières plastiques (également appelées plastiques, rarement technopolymères, couramment appelées matières plastiques) sont des matériaux constitués principalement de makromolécules.

Les caractéristiques importantes des matières plastiques sont leurs propriétés techniques, telles que la moulabilité, la dureté, l’élasticité, la résistance à la rupture, la résistance à la température, la résistance à la chaleur et la résistance chimique, qui peuvent être modifiées dans de larges limites par le choix des macromolécules, les procédés de fabrication et, en règle générale, par l’ajout d’additifs. Les matières plastiques sont divisées en trois grands groupes en fonction de leurs propriétés physiques : Les thermoplastiques, les thermodurcissables et les élastomères. La norme ISO 1043 définit des abréviations pour un grand nombre de matières plastiques.

Les matières plastiques sont transformées en pièces moulées, en produits semi-finis, en fibres ou en films. Ils servent de matériaux d’emballage, de fibres textiles, d’isolation thermique, de tuyaux, de revêtements de sol, de composants de peintures, de colles et de cosmétiques, dans l’électrotechnique comme matériau pour les isolations, les circuits imprimés, les boîtiers, dans la construction automobile comme matériau pour les pneus, les rembourrages, les tableaux de bord, les réservoirs d’essence et bien plus encore.

Les macromolécules respectives d’un plastique sont des polymères et sont donc constituées d’unités de base répétitives. La taille des macromolécules d’un polymère varie de quelques milliers à plus d’un million d’unités de base. Par exemple, le polymère polypropylène (abréviation PP) est composé d’unités de propylène répétées plusieurs fois. Les polymères peuvent être des molécules non ramifiées, ramifiées ou réticulées.

Les polymères peuvent être obtenus à partir de substances naturelles ou être purement synthétiques. Les polymères synthétiques sont obtenus par polymérisation en chaîne, polyaddition ou polycondensation à partir de monomères ou de prépolymères. Les plastiques semi-synthétiques sont obtenus par modification de polymères naturels (principalement de la cellulose en celluloïd), tandis que d’autres plastiques biosourcés, comme l’acide polylactique ou l’acide polyhydroxybutyrique, sont produits par fermentation de sucre ou d’amidon.

Entre 1950 et 2015, environ 8,3 milliards de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, ce qui représente environ une tonne par habitant de la population mondiale. La moitié de cette production date des 13 dernières années. Sur cette quantité, environ 6,3 milliards de tonnes sont devenues des déchets, dont 9 % ont été recyclés, 12 % incinérés et 79 % enfouis dans des décharges ou s’accumulant dans l’environnement[3]. Les plastiques en général sont critiqués pour le problème des déchets et les risques potentiels pour la santé.

Informations générales sur la récupération (en allemand) :

https://de.wikipedia.org/wiki/Kunststoff#Kunststoffrecycling

Le système industriel luxembourgeois Valorlux est en charge des emballages en plastique provenant des ménages.

Matières plastiques

Informations générales

Info :

Les briquets, les bombes aérosols et les appareils frigorifiques modernes contiennent des gaz inflammables.
Traitez les bouteilles de gaz avec le soin nécessaire !
Les briquets et les bombes aérosols ne doivent pas être exposés à des températures élevées.
De nombreux appareils frigorifiques anciens disposent encore de CFC nocives pour l’ozone et le climat.
Beaucoup de gaz contribuent à l’effet de serre en cas de libération incontrôlée.
Le propane, le butane ou les mélanges de gaz ainsi que l’acétylène sont des gaz inflammables. Les résidus de gaz s’échappant de bouteilles de gaz, de cartouches de gaz ou de briquets à gaz peuvent déclencher des incendies ou des explosions.
Les extincteurs contiennent des agents extincteurs dans des cylindres métalliques résistants à la pression. Dans le cas des extincteurs à poudre et à liquide, l’agent extincteur est dégagé par le biais d’un gaz propulseur (le plus souvent du CO2).

Prévention/réduction :

Informez-vous auprès de votre commerçant lors de l’achat d’extincteurs. Achetez l’extincteur répondant exactement à vos besoins. Veillez à l’entretenir régulièrement.

Utilisez si possible des bombes aérosols rechargeables ou des pompes de pulvérisation.

Recyclage/élimination écologique :

Les bouteilles de gaz fonctionnelles peuvent toujours être réutilisées après un traitement approprié. Pour celles qui ne le sont plus, le gaz est recueilli et traité thermiquement, et le métal est recyclé.
Les extincteurs sont démontés dans les règles de l’art, les poudres sont triées en fonction de leur type. Les métaux sont soumis à une valorisation matière, et les pièces en plastique à une valorisation énergétique.
Les métaux des bombes aérosols peuvent être récupérés – le contenu restant est utilisé thermiquement.
Les métaux des bombes aérosols PU sont envoyés pour recyclage. Une grande partie des gaz propulseurs et des composants en mousse PU peuvent être réutilisés dans la production de nouvelles bombes aérosols polyuréthane.
Les briquets et autres produits non-amovibles sont valorisés thermiquement. Les CFC d’équipement de réfrigération sont détruits.

Potentiel de ressources

Potentiel de ressources

IMPORTANT ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels ! Conteneur de collecte spécial pour briquets à gaz jetables disponible gratuitement dans le parc de recyclage ou auprès de la SDK.

Gaz sous pression

Informations générales

Info :

Différents produits en plastique se composent de matériaux spéciaux qui, lorsqu’ils sont dûment triés, peuvent être transformés en produits de haute qualité.

Prévention/réduction :

Pour que le produit recyclé soit de bonne qualité, il est absolument indispensable que le produit de base se compose d’un seul matériau. Pour ce faire, il ne suffit pas que les produits se composent du même plastique de base, il est également nécessaire qu’ils viennent du même secteur d’application. Veillez lors de la pose à travailler de la manière la plus précise possible sans trop de restes de découpe. Vous réduirez ainsi les quantités de déchets et ferez des économies.

Recyclage/élimination écologique :

Les tuyaux sont triés en fonction du matériau. Ce matériau est fragmenté, lavé et finement broyé en granulé qui est alors utilisé dans la fabrication de nouveaux tuyaux.

Matières plastiques (construction)

Informations générales

Info : 

Lorsque les médicaments sont mal utilisés ou que les concentrations sont élevées, les matières actives contenues dans les médicaments peuvent porter atteinte à l’homme et à son environnement. Cela compte aussi pour les produits cosmétiques. Les seringues et canules usagées présentent un danger potentiel non négligeable lors de leur élimination. Il convient donc de les placer dans des boîtes de sécurité conçues à cet effet.

Statistique des médicaments de 1993-2021 (en allemand)

Prévention/réduction :

Achetez uniquement les quantités de médicaments dont vous avez réellement besoin. Utilisez les boîtes de sécurité, disponibles p.ex. dans toutes les pharmacies, pour collecter les seringues et les canules.

Recyclage/élimination écologique :

Les médicaments et produits cosmétiques périmés de même que les seringues et les canules sont traités dans une installation appropriée à des températures élevées.

IMPORTANT ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels ! Un conteneur de collecte spécial pour seringues et canules est disponible gratuitement dans le parc de recyclage ou auprès de la SDK.

La collecte des médicaments, des seringues et des canules se fait en coopération avec les pharmacies luxembourgeoises (Syndicat des Pharmaciens Luxembourgeois).

Plus d’infos:

Infos sur les médicaments

Infographique sur les médicaments

Dépliant sur les médicaments

Médicaments, produits cosmétiques et déchets médicaux

Informations générales

Info :

Pour que le produit recyclé soit de bonne qualité, il est absolument indispensable que le produit de base se compose d’un seul matériau. Pour ce faire, il ne suffit pas que les produits se composent de la même substance de base, comme du PE p.ex., il faut également qu’ils viennent du même secteur d’application pour que tous les matériaux présentent les mêmes propriétés.

Prévention/réduction :

Utilisez les systèmes d’emballage consignés proposés par votre fournisseur. Réutilisez si possible à plusieurs reprises les matériaux d’emballage (p.ex. les chips d’emballage).

Recyclage/élimination écologique :

Les différents plastiques triés sont transformés en nouveaux produits et réintroduits dans le circuit économique. Les plastiques encrassés ou ne se composant pas d’un seul matériau sont soumis à une valorisation énergétique.

Important ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels !

Le système industriel luxembourgeois Valorlux est en charge des emballages en plastique et d’autres emballages (p.ex. les briques de boisson) provenant des ménages.

Vous trouverez plus d’informations sur le site du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable :
Emballages en général
– Prévention
– Informations sur les plastiques biodégradables

Matières plastiques (matériaux d’emballage)

Informations générales

Info :

Même une fois vidés, les réservoirs de carburant peuvent contenir un mélange explosif d’oxygène et d’essence. Soyez donc prudents. Les enjoliveurs, les feux arrières et les clignotants de même que la plupart des pare-chocs se composent de matériaux bien définis. Lorsqu’ils sont dûment triés, ils peuvent être recyclés. Les phares et les rétroviseurs extérieurs se composent de matériaux composites difficiles à séparer.

Prévention/réduction :

Les pare-chocs peuvent être réparés lorsqu’ils sont légèrement endommagés, et ils ne doivent ainsi pas obligatoirement être intégralement remplacés. Renseignez-vous auprès de votre commerçant sur les systèmes de réparation existants.

Recyclage/élimination écologique :

Les feux arrières et les clignotants, de même que les pare-chocs dont on connaît la composition (PP, PC et PU) sont triés en fonction du type de matériau, broyés puis transformés en granulés. Ce nouveau matériau est alors utilisé pour fabriquer de nouvelles pièces. Les phares, les rétroviseurs extérieurs et les pare-chocs constitués de plastiques non définis (composition inconnue) ainsi que les réservoirs de carburant sont soumis à une valorisation énergétique.

Potentiel de ressources : Pare-chocs

Matières plastiques (automobile)

Informations générales

Info :

Le recyclage des métaux est pratiqué depuis longtemps, étant donné qu’il est facilement possible de les faire fondre et de les reformer. Il est cependant indispensable qu’aucun résidu n’adhère aux métaux, qu’il s’agisse de graisses, de matières plastiques, de caoutchouc, de bois ou d’autres résidus.

Prévention/réduction :

Avant de pouvoir traiter les voitures, il convient d’en retirer tous les liquides de service (carburants, huiles, liquide de refroidissement et liquide de frein, … ), les accumulateurs au plomb et les pneus. Lorsque les quantités de métaux non-ferreux sont assez importantes, il est conseillé de les déposer séparément, ces métaux étant mieux rémunérés par les destinataires de déchets.

Recyclage/élimination écologique :

Une fois qu’ils ont été triés et que les matières indésirables ont été retirées, les métaux sont broyés et utilisés dans des aciéries (métaux ferreux) ou d’autres usines (métaux non-ferreux) pour la fabrication de nouveaux produits.

Métaux

Informations générales

Info :

L’amiante est une roche naturelle composée de fibres fines. Il possède toute une série de propriétés utiles. Le danger émanant de l’amiante vient de la forme acérée des fibres qui pénètrent dans les poumons et sont susceptibles de détruire le tissu sensible (asbestose). Lorsque vous manipulez des produits contenant de l’amiante, vous devez absolument éviter tout dégagement de poussière (humidifiez les produits !). Dès que vous travaillez avec des produits contenant de l’amiante, vous devez, pour votre propre sécurité, porter un masque anti-poussière. En aucun cas les plaques en amiante-ciment ne doivent être brisées.

Prévention/réduction :

Les nouveaux produits ne contiennent en général pas d’amiante et ne constituent donc plus de danger pour la santé.

Recyclage/élimination écologique :

Mise en décharge des substances et produits contenant de l’amiante dans une décharge réservée aux substances inertes.

Important ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels !

Produits contenant de l’amiante

Informations générales

Info :

Les matériaux de construction minéraux sont inertes, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas d’impact négatif sur l’environnement et peuvent donc être stockés dans des décharges. Plutôt que de les mettre en décharge, il vaut cependant mieux en faire de nouveaux matériaux de construction pour qu’ils soient réutilisés sur les chantiers. Les fibres minérales ne doivent pas être mélangées aux déchets inertes, car elles sont collectées séparément et recyclées. Les déchets de gypse doivent être collectés séparément.

Prévention/réduction :

Pour le traitement comme pour le stockage des déchets inertes dans des décharges, il est indispensable que le matériau ne soit pas encrassé de substances nocives (p.ex. de peinture, d’huiles de revêtements) et qu’il ne contienne pas de corps étrangers tels que des matières plastiques ou du bois.

Recyclage/élimination écologique :

Les matériaux de construction minéraux sont broyés et tamisés. Les polluants et les substances indésirables, tels que le papier ou les métaux (p.ex. les clous), sont retirés. Les matériaux peuvent alors être réutilisés, par exemple dans la construction de routes.

Contern SA reprend les anciens éléments en béton pour les réutiliser dans la production de nouveaux produits. Cette démarche est également certifiée avec le potentiel de ressources de la SDK.
Potentiel de ressources Contern SA

Lien vers la page d’information du ministère de l’Environnement/de l’Administration de l’environnement

Déchets minéraux

Informations générales

Info générales (en allemand) : voir Wikipedia

Aujourd’hui, seules les ampoules non/peu polluantes sont généralement en circulation. Les ampoules LED modernes sont en principe des appareils électroniques. Mais auparavant, il existait encore toute une série d’ampoules contenant des substances nocives, ce sont surtout les composés de mercure qui étaient utilisés comme ampoules. Le mercure peut entraîner des perturbations du système cérébral et nerveux ou des troubles du métabolisme. Les lampes à vapeur de sodium basse pression contiennent du sodium élémentaire qui réagit violemment au contact de l’eau.

Prévention/réduction :

Utilisez un éclairage à basse consommation d’énergie, ceci vous fera économiser de l’électricité et de l’argent. Demandez à votre commerçant quels sont les types de lampe adaptés à vos besoins. Des indications sont données sur www.shop-green.lu.

Recyclage/élimination écologique :

Les lampes ne contenant aucune substance nocive sont broyées. Les métaux et le verre sont récupérés. Les lampes contenant du mercure sont traitées dans une installation hermétique, ce qui permet de récupérer tous les éléments, y compris le mercure. Le mercure contenu dans les produits au mercure est récupéré par distillation. Les lampes LED sont traitées et recyclées comme des appareils électroniques.

Destinataire du produit avec plus d’informations sur la valorisation : Indaver Relight

ecotrel

La collecte d’équipements électriques/électroniques non commerciaux, y compris de tubes fluorescents, de lampes basse consommation et de lampes LED se fait par le système de collecte de déchets électriques et électroniques ecotrel.

Feuille informative SDK

Potentiel de ressources : Tubes fluorescents

Potentiel de ressources : Lampes à basse consommation d’énergie

Infos sur le thème des lampes LED / Lien vers Wikipedia.de

Infos sur la prévention / Lien vers Shop Green:
https://sdk.lu/cleverakafen/lampes-et-luminaires/

Lampes et luminaires

Informations générales

Info :
De manière générale, seuls les déchets organiques d’origine végétale sont à déposer dans le compost ou dans le bac vert. Les déchets organiques d’origine animale sont à traiter séparément. Il faut absolument veiller à ce qu’aucun produit dangereux pour l’homme soit introduit dans la chaîne alimentaire.

Prévention/réduction :
Les déchets de jardin et de parc peuvent en parti être utilisés sur place en tant que mulch. Soyez conscients de vos responsabilités en termes de gaspillage alimentaire, afin de réduire les déchets alimentaires au maximum.

Recyclage/élimination écologique : 
Provenance végétale : Les produits organiques de provenance végétale sont en général compostables. Dans des centrales de biogaz, les restes de repas peuvent eux aussi être transformés en précieux biogaz.
Provenance animale : Les substances grasses peuvent être retravaillés en graisses industrielles. Les cadavres d’animaux et les produits similaires sont traités dans des installations thermiques.

Lien vers la page d’information du ministère de l’Environnement/de l’Administration de l’environnement

Déchets organiques

Informations générales
ecotrel

La collecte d’équipements électriques/électroniques non commerciaux se fait par le système de collecte de déchets électriques et électroniques ecotrel.

Info :

Les appareils électriques hors d’usage contiennent toute une série de matières valorisables, tels que des métaux, des plastiques ou même des pièces recyclables. Cependant, ils présentent un risque potentiel de pollution car ils contiennent notamment des condensateurs, des piles et des interrupteurs à mercure.

Prévention/réduction :

Lorsque vous achetez des appareils neufs, veillez à vous renseigner sur leur réparabilité, leur durée de vie et leur consommation d’énergie.
voir aussi
www.oekotopten.lu
www.repairandshare.lu

Recyclage/élimination écologique :

Les appareils sont démontés manuellement. Les pièces recyclables et les éléments contenant des substances nocives sont retirés. Les autres éléments sont broyés, et un tri est effectué sur les différents matériaux : plastiques, métaux précieux, fer et métaux non-ferreux.

Liens vers la page d’information du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable

IMPORTANT ! Les prises et les résidus de câble ne sont pas des déchets résiduels et ne doivent pas être brûlés !

Produits et pièces électriques et électroniques

Informations générales

Info :

La substance à la base de la fabrication de gomme est le caoutchouc, produit à partir du latex, sécrétion de l’arbre à caoutchouc tropical. Parallèlement au caoutchouc naturel, il existe également des sortes de caoutchouc synthétique aux propriétés similaires.

Prévention/réduction :

Demandez à votre commerçant des pneus rechapés, ils sont moins chers et vous économiserez même ainsi des matières premières. Vérifiez régulièrement la pression des pneus, car cela permet d’économiser du matériel et de diminuer la consommation de carburant.

Recyclage/élimination écologique :

Les produits en caoutchouc et les pneus sont traités dans des déchiqueteurs et font l’objet d’un tri consécutif des matériaux à l’aide d’un séparateur magnétique et d’un aéro-séparateur. Le métal est recyclé avec les ferrailles, et les granulés de caoutchouc sont utilisés comme combustible à haut pouvoir calorifique dans la fabrication de briques réfractaires et de ciment.

Pneus et produits en caoutchouc

Informations générales

Info :

Il existe actuellement au Luxembourg trois installations pour l’élimination des déchets urbains (SIGRE, Buchholtz-Muertendall et SIGRE, Fridhaff-Erpeldange) ainsi qu’une usine d’incinération (SIDOR, Leudelange).

Prévention/réduction :

Triez toutes les matières valorisables et les déchets compostables, ne les mettez pas dans la poubelle pour déchets ménagers. Vous pouvez ainsi réduire le volume de déchets ménagers et faire ainsi des économies. Les substances problématiques ne doivent pas être mélangées aux déchets ménagers : elles peuvent poser problème lors de l’incinération ou de la mise en décharge.

Recyclage/élimination écologique :

Les déchets d’agglomération sont incinérés dans une installation pour déchets résiduels ou déposés dans une décharge contrôlée.

Déchets ménagers, encombrants et déchets industriels assimilés aux déchets ménagers – Info du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable

Déchets d’agglomération

Informations générales

Info :

Même vides, les récipients de substances dangereuses contiennent encore des résidus de substances toxiques adhérant aux parois. Ces résidus peuvent entraîner des réactions dangereuses. En présence de petites quantités de substances inflammables, des mélanges de gaz et d’air peuvent se former et être sujets à inflammation spontanée ou susceptibles d’exploser au contact d’une étincelle.

Prévention/réduction :

Utilisez le moins possible de solvants et recourez, si possible, à des produits contenant peu de solvants ou solubles dans l’eau. Veillez à une aération suffisante du poste de travail et à la filtration de l’air vicié.

Recyclage/élimination écologique :

Les récipients de produits chimiques, d’acides, de bases, de produits de nettoyage et de produits photochimiques sont recyclés (valorisation matière). Les récipients d’huiles, de graisses, de carburants, des pesticides et engrais, ainsi que des produits chimiques sont soumis à un traitement thermique.

Important ! A ne jeter pas dans les déchets résiduels !

Feuille informative SDK

Emballages contaminés par des substances nocives

Informations générales

Info :

On peut subdiviser les fibres textiles en trois catégories : les fibres naturelles à base de matières premières végétales et animales (p.ex. le coton et la laine), les fibres semi-synthétiques à base de matières premières végétales et les fibres chimiques synthétiques à base de pétrole. Environ la moitié des fibres textiles produites dans le monde sont des fibres chimiques, et des mélanges sont souvent utilisés.

Prévention/réduction :

  • Portez des vêtements de bonne qualité et qui ne sont pas trop soumis aux variations de la mode. Vous pourrez ainsi les porter plus longtemps.
  • Renoncez aux vêtements de saison.
  • Les moquettes synthétiques offrent souvent des conditions favorables aux poussières et aux acariens allergènes. On peut utiliser comme alternative des sols en matières premières renouvelables, telles que le bois ou le lin cru (linoléum).

Les vieux vêtements sont collectés et en partie revendus dans des magasins d’occasion. La plus grande partie est transformée en chiffons ou envoyée hors de l’Europe comme marchandise d’occasion. Les moquettes peuvent en partie être recyclées, et elles sont sinon transformées en combustibles de substitution.

Un bon exemple de traitement des vêtements et d’upcycling au niveau régional est BENU Couture.

Déchets textiles

Informations générales

Info :

De nouvelles technologies permettent à présent de transformer les graisses végétales en biodiesel de haute qualité qui peut être utilisé dans des véhicules diesel ou dans des centrales thermiques biologiques.

Environ 94 % des huiles et des graisses alimentaires collectées par la SuperDrecksKëscht® sont utilisées pour la production de biodiesel, l’autre partie étant utilisée directement pour chauffer le site de la SuperDrecksKëscht® à Colmar-Berg. Seule une petite partie est valorisée énergétiquement en raison de contaminations.

Tous les camions et véhicules utilitaires ainsi que la majorité des voitures de la SuperDrecksKëscht® fonctionnent entièrement au gasoil biologique. En 2014, les chauffages sur le site ont été centralisés et fonctionnent directement à partir de graisses alimentaires usagées.

Pour optimiser l’utilisation des graisses alimentaires usagées sous l’angle écologique et économique au sens de l’économie circulaire, nous utilisons depuis 2014 le système de certification REDcert allemand. Le système certifie l’utilisation durable de la biomasse au sens des règlements allemands sur la biomasse et le développement durable, et a été reconnu dans toute l’Europe par la Commission Européenne. Dans ce cadre, tous les flux de produits sont documentés avec précision et triés selon leur origine (distinction entre l’origine végétale et animale – voir également www.redcert.org).

Prévention/réduction :

Les huiles et graisses alimentaires ne doivent en aucun cas être versées dans l’évier, étant donné qu’elles peuvent boucher les tuyaux et qu’elles polluent les stations d’épuration.
Evitez d’ajouter de l’eau et des restes de graisse de friture ou de rôti dans la graisse ou l’huile, car ces substances rendent impossible tout recyclage de ces matières.

Recyclage/élimination écologique :

Les huiles et graisses alimentaires sont directement utilisées pour les centrales de chauffage ou transformées en biodiesel (ester méthylique d’acide gras FME) dans une installation de traitement. Les graisses et huiles contaminées doivent être traitées dans une installation appropriée à températures élevées.

La SDK travaille en collaboration avec les installations de traitement suivantes :
Münzer Bioindustrie
MP Biodiesel
Biowerk Sohland

IMPORTANT ! Ne pas jeter dans les déchets résiduels ! Un conteneur de collecte spécial pour huiles et graisses alimentaires est disponible gratuitement dans le parc de recyclage ou auprès de la SDK.

Feuille informative SDK

Potentiel de ressources Münzer Bioindustrie
Potentiel de ressources Biowerk Sohland

REDCert EU 2021 10 (pdf)

Huiles et graisses alimentaires

Informations générales

Petit lexique des substances problématiques

Les récipients qui contiennent des substances dangereuses sont faciles à reconnaître à leur symbole de danger.

La bombe qui explose pour les substances explosives

La flamme pour les substances, liquides et gaz inflammables

La bonbonne de gaz pour les gaz sous pression

Les éprouvettes qui gouttent sur une main et sur une surface pour les substances corrosives

La tete de mort pour les substances toxiques aiguës

Le point d’exclamation pour les substances irritantes (par ex. Irritation des voies respiratoires)

La silhouette pour les substances nocives (par ex. Cancérigènes)

L’arbre et le poisson morts pour dangereux pour l’environnement

Attention : Même les substances sans symbole de danger et les produits “biologiques” ou “écologiques” peuvent présenter un risque pour la santé si les mesures de sécurité ne sont pas respectées. Lisez attentivement les informations figurant dans le mode d’emploi ou sur l’étiquette !