Dictionnaire des produits

Cendre de bois

Cendre de bois

Le bon traitement pour la cendre de bois

Le type et l’origine du combustible ainsi que sa quantité sont des éléments déterminants pour l’élimination de la cendre de bois.

Chez les particuliers, la cendre provient par ex. du brûlage des bûches dans les cheminées et les poêles à bois ainsi que des chaudières à granulés.

La cendre de bois ne fait pas partie des produits problématiques caractéristiques qui peuvent être traités par la SuperDrecksKëscht®. Les centres des Ressources n’acceptent pas la cendre non plus.

La procédure correcte pour l’éliminer consiste à jeter la cendre refroidie dans la poubelle de déchets ménagers. Bien évidemment, aucune cendre chaude ne doit être versée dans les conteneurs en plastique utilisés actuellement.

Si l’élimination est ensuite réalisée comme indiqué, rien ne s’oppose à l’utilisation de la cendre comme produit ménager, pour le nettoyage des vitres des poêles à bois par exemple. Vous pouvez ainsi éviter d’utiliser des détergents chimiques supplémentaires. Conditions requises : il s’agit de combustible naturel et non traité issu de sources fiables comme du bois dur de feuillus (hêtre, chêne, frêne, arbres fruitiers).

Il est déconseillé d’utiliser la cendre comme engrais pour le jardin ou de la mettre au compost. Pourquoi la prudence est-elle de mise ?

La cendre de bois peut être polluée aux métaux lourds. Les arbres et les arbustes les absorbent et les concentrent. La teneur en métaux lourds, avant tout le plomb, le cadmium et le chrome, est difficile à estimer. La cendre de bois étant basique, elle peut, en outre, détruire les micro-organismes présents dans le sol et le compost si elle est trop concentrée. En conclusion : On ne connaît pas les proportions exactes de minéraux et, sans analyse, il n’est pas possible d’estimer la teneur en métaux lourds de la cendre de bois. Ainsi, il n’est pas possible d’avoir une fertilisation du sol adaptée à son pH et il y a un risque d’enrichir la terre du jardin en substances toxiques.

L’élimination est donc quasiment une question de quantité. Dans le cas de grandes installations de chauffage à granulés, par exemple dans des résidences, la quantité générée est telle qu’une élimination via les déchets ménagers n’est pas appropriée. On fait ici appel à des sociétés agréées spécialisées dans le traitement des déchets qui proposent également au Luxembourg une élimination de la cendre de bois dans les règles de l’art. Même les réseaux de chaleur (par ex. Luxenergie) ou Kiowatt à Roost ont recours à ces sociétés.

Recyclage en grandes quantités

La cendre de bois présente ici en grande quantité est analysée puis traitée en fonction de sa qualité. Il peut s’agir :

  • d’une mise en décharge
  • de la préparation d’un engrais standardisé après pré-traitement
  • de granulat pour l’industrie du ciment
  • de granulat pour la construction des routes
  • de matériau de remblai pour les mines

Il existe une étude à ce sujet de mars 2020 (en allemand) commandée par l’autorité environnementale du Luxembourg – Possibilités de recyclage des cendres issues de la valorisation énergétique de combustible à base de bois naturel sous l’angle spécifique d’une utilisation en tant qu’engrais et amendement pour le sol.

Liens vers les recommandations de Oekotopten