Dictionnaire des produits

Produits et pièces électriques et électroniques

Produits et pièces électriques et électroniques

ecotrel

La collecte d’équipements électriques/électroniques non commerciaux se fait par le système de collecte de déchets électriques et électroniques ecotrel.

Info :

Les appareils électriques hors d’usage contiennent toute une série de matières valorisables, tels que des métaux, des plastiques ou même des pièces recyclables. Cependant, ils présentent un risque potentiel de pollution car ils contiennent notamment des condensateurs, des piles et des interrupteurs à mercure.

Prévention/réduction :

Lorsque vous achetez des appareils neufs, veillez à vous renseigner sur leur réparabilité, leur durée de vie et leur consommation d’énergie.
voir aussi
www.oekotopten.lu
www.repairandshare.lu

Recyclage/élimination écologique :

Les appareils sont démontés manuellement. Les pièces recyclables et les éléments contenant des substances nocives sont retirés. Les autres éléments sont broyés, et un tri est effectué sur les différents matériaux : plastiques, métaux précieux, fer et métaux non-ferreux.

Liens vers la page d’information du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable

IMPORTANT ! Les prises et les résidus de câble ne sont pas des déchets résiduels et ne doivent pas être brûlés !

Les radiateurs à huile électrique sont de petits chauffages portables qui permettent de chauffer rapidement, en fonction des besoins et sans grand travail. On les appelle radiateurs à huile car l’agent caloporteur est de l’huile, plus appropriée dans ce cas que de l’eau.

L’inconvénient de ces appareils est qu’une grande partie de l’énergie se dissipe lors de la transformation d’électricité en chaleur. Les appareils modernes utilisent l’électricité de manière plus efficace, mais cette efficacité reste faible comparée à celle des systèmes de chauffage central. Il convient donc pour des raisons financières, de ne les utiliser que de manière ciblée.

Les radiateurs à huile sont rarement nécessaires dans les maisons modernes. Même dans les bâtiments anciens, la protection thermique et le chauffage sont modifiés dans le cadre des travaux de rénovation, de sorte que ces radiateurs d’appoint ne sont que rarement utilisés.

Les radiateurs à huile hors d’usage ne devraient en aucun cas cas être confiés à un ferrailleur, même s’ils se composent pour l’essentiel de métal. L’huile en effet peut être contaminée par des PCB – polychloro-biphényles – extrêmement toxiques. Ce n’est qu’en 1986 que la Communauté Européenne a décrété l’interdiction de commercialiser les PCB. Etant donné que les radiateurs renfermant des PCB ne comportent pas de marquage indiquant la composition des huiles, il ne faut en aucun cas démonter les appareils et vidanger l’huile soi-même.

Où peut-on éliminer les radiateurs à huile avec la fiabilité requise ?

La SDK, partenaire d’Ecotrel qui organise la reprise des déchets d’équipements électriques et électroniques, accepte les radiateurs à huile via ses points de collecte (mobiles et dans les centres de ressources). Les radiateurs à huile ainsi collectés sont ensuite démontés par un personnel qualifié dans les règles de l’art et avec la fiabilité requise dans le centre de la SuperDrecksKëscht® à Colmar-Berg.

Les pièces électriques sont retirées et recyclées. Un échantillon d’huile est prélevé sur chaque radiateur et analysé en laboratoire pour déterminer la contamination par les PCB. Si l’échantillon est exempt de PCB et satisfait aux critères de qualité, l’huile peut alors être collectée dans des réservoirs et traitée dans une raffinerie. La carcasse en métal est recyclée avec les métaux.

Si l’échantillon renferme des PCB, l’huile contaminée est captée séparément et le radiateur est lavé plusieurs fois avec des liquides spéciaux. Ensuite, la carcasse métallique est recyclée avec les métaux. Le liquide de lavage contaminé et l’huile sont traités dans une installation spéciale (installation d’incinération à haute température).

Radiateurs à huile

Informations détaillées

Les appareils réfrigérants se composent de nombreuses substances différentes. Généralement, ils présentent un mélange de matières composites plus ou moins complexes pouvant contenir des métaux, du verre et du plastique recyclable, tous relativement inoffensifs, mais aussi des substances polluantes telles que des PCB, du mercure ou des CFC.

Lorsque la prévention des déchets par la réparation ou la réutilisation n’est plus possible Ecotrel asbl (www.ecotrel.lu) veille, par le biais de la SDK, à ce qu’ils fassent l’objet d’une production inverse (c’est-à-dire d’un désassemblage) conforme. La priorité va à la dépollution et à la récupération de nouvelles matières premières.

C’est la société SEG Umweltservice GmbH, sise dans la localité voisine de Mettlach en Sarre, qui se charge de la production inverse des anciens appareils réfrigérants luxembourgeois traités par Ecotrel/SuperDrecksKëscht®. L’entreprise, certifiée en printemps 2016 avec d’autres installations de production inverse, présente un potentiel de matières premières de presque 90 %, couvrant notamment le regranulat de polystyrène (PS), divers métaux comme le fer, l’aluminium et le cuivre ainsi que l’absorbant d’huile OEKO-Pur, récupéré à partir de l’isolation en PUR. Près de 7 % des produits de sortie font l’objet d’une valorisation thermique ou sont commercialisés en tant que combustibles de substitution. La mise en décharge ou la destruction thermique ne s’applique qu’à 3 % des produits.

Die Abwicklung der Kühlgeräte in Luxemburg ist zertifiziert nach RAL GZ 728 Rückproduktion von Kühlgeräten.

Le consommateur dispose de plusieurs possibilités pour se débarrasser des gros appareils électriques. Généralement, les revendeurs proposent à leurs clients de récupérer les appareils. Sinon, ceux-ci peuvent être déposés dans tous les
centres de recyclage. Toutes les informations sont disponibles sur le site internet actuel www.e-collect.lu.

Le consommateur peut aussi se servir de la page www.oekotopten.lu pour bien choisir ses appareils électroménagers en fonction de critères écologiques et économiques.

Feuille informative SDK

Potentiel de ressources

Appareils réfrigérants

Informations détaillées

Les radiateurs à accumulation ont constitué pendant longtemps une alternative bon marché et pratique au chauffage central au mazout et au gaz. Dans les années 1950, 1960 et au début des années 1970, de très nombreux appareils de chauffage électrique à accumulation ont été installés.

Le rendement de la chaleur produite par l’électricité étant relativement faible (30 à 40 %), ces appareils ne sont plus acceptables aujourd’hui pour des raisons de protection du climat et de coûts.

Eliminer correctement les radiateurs à accumulation :

Les anciens radiateurs à accumulation peuvent encore renfermer de l’amiante, des briques réfractaires affichant des teneurs élevées en chromate et des éléments contenant des PCB. Le démontage des appareils peut présenter un risque pour votre santé et polluer les pièces au point qu’il faille procéder à une décontamination.

La SDK vous permet de déterminer si votre appareil électrique à accumulation contient de l’amiante. Pour obtenir des informations, il est nécessaire de connaître les données figurant sur la plaque signalétique de l’appareil (fabricant/marque, série, type d’appareil).

Si la banque de données ne peut vous donner d’informations sur votre radiateur à accumulation, vous pouvez charger un spécialiste d’établir une expertise et de prélever éventuellement un échantillon de matériau. S’il s’avère que votre appareil renferme de l’amiante, cet expert pourra vous donner des conseils sur la manière de procéder.

Pour des raisons de prévention de la santé, il est recommandable de faire réaliser ces travaux par une entreprise spécialisée. Ces travaux sont alors effectués avec les mesures de protection requises. Mais il est judicieux et nécessaire de démonter également les autres appareils dans les règles de l’art.

Radiateurs à accumulation

Informations détaillées